Fayçal

[gap height= »10″]
Fayçal vient de sortir son 3 album « L’or du commun » chez Foksabouge.

[social icon= »facebook » url= »http://www.facebook.com/Faycal.artiste »]
[social icon= »twitter » url= »https://twitter.com/Faycalyriciste »]
[social icon= »youtube » url= »http://www.youtube.com/user/Yanis033/videos »]
[hr style="1,2,3,4" margin="40px 0px 40px 0px"]

[separator headline= »h3″ title= »Fayçal en quelques mots »]

Fayçal c’est avant tout une plume, un univers ou maux et mots se mèlent. La rime fine et millimétrée de son rap se nourrit d’une vérité quotidienne qu’il sublime avec maîtrise.
Les productions, simples et atmosphériques, mettent vraiment le texte en avant et entraine l’auditeur dans une certaine hypnose lyricale…
Capable de  » Grandeurs et Décadences  » titre traitant de l’histoire de l’humanité avec des références poussées, à  » La Belle endormie  » morceau décrivant la ville de Bordeaux sur un air sarcastique, en passant par « Année 27… » bilan de vie en style libre taillé haute-couture ou encore  » Quatre vingt dix accusations  » où il reprend le réquisitoire de Zola, Fayçal rappe avec justesse les zones d’ombres du genre humain comme ses plus grandes lumières.

Activiste rap Bordelais, Fayçal a à son actif deux albums « Murmures d’un silence » ( 2006 ) sorti sous le label « Sonatine Musique » ainsi que le dernier en date « Secrets de l’oubli » ( 2009 ) tous deux distribués chez Musicast, produits par VII et 2FCH, avec Âme Graphic pour le travail visuel. A noter que le premier s’est écoulé à 1000 exemplaires.
Lyriciste complet, il a écumé les scènes « undergrounds » Bordelaises ( l’Inca, l’Ubu, la Centrale, la Dibiterie… ) comme les plus « renommées » ( Thêatre Barbey, Le Rocher de Palmer, La Maroquinerie, Le Son’art ou encore le C.A.T ).
Accompagné sur scène d’un Dj ( Dj Yep ) le rap de Fayçal devient quasi-mystique et entraine l’auditeur dans un univers sonore mettant en avant un flow et une poésie intelligible

[gap height= »20″]

[separator headline= »h3″ title= »Les clips »]